QUAND LA LIBERTÉ N'EST PAS LIBRE

POUR PLUS DE TRANSPARENCE

 

Selon l’organisation mondiale du commerce, l’article 5 sur les exigences relatives à l’étiquetage du vin, alinéa 1 déclare:

 

«Chaque partie s’assure, en toute circonstance ayant trait à la réglementation de l’étiquetage du vin, que toute l’information qui apparait sur l’étiquette d’un vin est claire, précise, exacte, véridique et digne de foi pour le consommateur.»

 

Pourtant, la réalité n’est pas représentative. Les fournisseurs qui vendent leurs produits à travers le réseau Alimentation se voient obligés de ne pas afficher le cépage de leurs vins sur les étiquettes des bouteilles.

 

La transparence permettrait d’améliorer l’offre des produits et d’augmenter le volume des ventes en diminuant les prix. Ce ne serait donc pas la fin de la SAQ, mais le meilleur des deux mondes. Ensemble, nous pouvons trouver l’alternative qui sera juste pour tous.

 

Nous croyons fermement qu’avec votre soutient, ensemble, nous parviendrons à nous libérer de cette législation injuste et déloyale.

 

Libérez-nous !

TOUS DROITS RÉSERVÉS © LIBÉREZ-NOUS 2016